Si il est premier c'est le meilleur !

Hier je me disais que, dans notre société, le choix du premier n'est pas forcément le meilleur, ni même le plus représentatif.

Par exemple pour choisir notre représentant ultime, le président, nous votons pour une personne.
A mon sens c'est une aberration. Certes il en ressort une personne qui est apprécié du plus grand nombre mais quid des autres ?

La démocratie n'est ce pas justement l'art du compromis ?
Celui qui consiste à en représenter le plus grand nombre et ne laisser personne sur la touche ?

Un exemple démocratique

Prenons l'exemple d'une élection présidentielle justement.
Imaginons un président élu avec 50% des suffrages, mais que 45% ne voudrait surtout pas comme président (toute ressemblance avec la vérité est fortuite).
Est ce démocratique ? Est ce représentatif ?

Comment faire mieux : une idée chiffrée

Pour améliorer ce système je me suis dit qu'il serait plus intelligent lors d'une élection de faire un classement plutôt que de voter pour une seule personne.
Imaginons un panel de 1 000 personnes avec une représentation des votes suivante :

Candidat Position 1 Position 2 Position 3
Ségolène Royal 300 250 450
François Bayrou 200 700 100
Nicolas Sarkozy 500 50 450

On le voit, c'est le candidat Sarkozy qui apparait en tête. Paradoxalement c'est aussi celui qui est le moins en second : et ça compte.
Dans mon idée, pour faire un classement juste il nous faut faire la moyenne des résultats et prendre la personne dont la position moyenne se rapproche le plus de 1.

Si on effectue les calculs on obtient ceci :

Candidat Calcul Position moyenne
Ségolène Royal (300 * 1 + 250 * 2 + 450 * 3) / 1000 2,15
François Bayrou (200 * 1 + 700 * 2 + 100 * 3) / 1000 1.9
Nicolas Sarkozy (500 * 1 + 50 * 2 + 450 *3) / 1000 1.95

La lecture des chiffres montre que, moyennement, les résultats sont plus serrés que ne le laisse supposer une simple lecture du tableau.
Et bien sûr l'autre fait marquant c'est que le résultat n'est plus du tout le même.

Avec plus de candidats et un nombre de votants plus élevés je suppose que les résultats pourraient être assez surprenants.

Si j'imagine assez mal ce concept atterrir dans nos bureaux de votes, je pense que ça peut être un système d'ascension judicieux dans une entreprise ; dans le cadre d'une promotion par exemple.