Entre deux rachats, on se s'arrête pas chez google. Après avoir proposé le service google reader directement sur la wii (via opera), google a maintenant décidé de faire fonctionner les applications massivement ajaxifiées offlines.

Le constant est simple : qui aujourd'hui n'a pas son coin de web qui lui permet de syndiquer l'ensemble de sa vie numérique comme la suite d'outils google ou encore netvibes, webwag et tant d'autres ? Bref, ces gestionnaires de vie privée sont étaient à l'heure actuelle aussi indispensables qu'indisponibles une fois offline.

Google veut résoudre ce problème avec google gears. L'idée est de réaliser des synchronisations lors du basculement offline - online et vice versa (je me garderai toutefois d'attribuer tout le mérite à google puisque ce genre d'initiative avait déjà été entrepris, notamment par zimbra qui a réussi à déconnecter son système de messagerie).

Seulement google gears est plus qu'une application offline, c'est une extension au navigateur qui va permettre de faire tourner des applications offline (disponible pour IE & Firefox). L'une des premières question qui vient à l'esprit est de savoir si google gears va permettre de débrancher le cable pour toutes les applications ou uniquement pour la suite google. A priori cette extension permet à n'importe quelle application d'être viable offline et google propose pour ce faire 3 API : une de gestion du cache (images, css etc...), une qui vise à gérer la base de données locale (qui stockera les éléments synchronisés) et une dernière de gestion des événements asynchrones.

On imagine bien le potentiel de ce genre de système : je synchronise mes 42000 flux rss avant de partir au travail, je les lis tranquillement dans le métro et je me resynchronise une fois sur mon lieu de travail afin que ceux-ci n'apparaissent plus comme non lus à ma prochaine connexion. Surtout que la plupart des navigateurs du marché proposent ou commencent à proposer une version mobile de leur navigateur et que l'ensemble des appareils mobile de demain sera équipé d'un browser.

J'attends donc avec impatience des exemples d'adaptation d'applications existantes, notamment netvibes, qui commence à avoir de sérieux problèmes de perfs. D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi ils s'obstinent à vouloir tout synchroniser à la connexion plutôt que de déporter un maximun de tâches de manière asynchrone.

En effet, je ne trouve pas ça très judicieux de vérifier l'ensemble des flux rss, mails etc à la connexion. C'est un travail qui pourrait très simplement être réalisé par le serveur à intervalles réguliers (c'est d'ailleurs ce que fait google reader).

Mais j'attends de voir un peu quelle sera la direction prise par netvibes avant d'en changer car la diversité sur internet est quelquechose de fondamental, et dans cette optique je n'ai pas envie de me retrouver à utiliser l'ensemble des services de l'un ou de l'autre.